28 mai – 1er octobre 2017

La grande exposition d’été est consacrée à l’artiste Wolfgang Tillmans. C’est la première vaste réflexion autour du médium de la photographique organisée à la Fondation Beyeler, dont la collection abrite depuis quelque temps déjà un superbe ensemble d’œuvres de l’artiste. Entre le 28 mai et le 1er octobre, on pourra voir près de 200 travaux photographiques réalisés entre 1989 et 2017, ainsi qu’une nouvelle installation audiovisuelle.

Tillmans s’est fait connaître au début des années 1990 par des images, devenues iconiques, sur l’approche de la vie de toute une génération, marquée par le goût pour une liberté pleine d’insouciance et par l’envie de jouir du moment présent. Mais il a rapidement élargi son champ de vision et a exploité les expériences de la photographie pour inventer un nouveau langage iconographique. Ainsi sont nés des travaux recourant ou non à l’appareil photo ainsi qu’à la photocopieuse. Outre les genres traditionnels tels que les portraits, les natures mortes ou les paysages, cette exposition présente des œuvres abstraites qui jouent avec la frontière du visible. Elle montrera que ce n’est pas la photographie au sens classique qui occupe le premier plan de l’œuvre de Tillmans, mais la création d’images. Cette exposition est organisée en étroite collaboration avec l’artiste.

NOTICES DE SALLES

Montrer plus Montrer moins

Biographie

Wolfgang Tillmans est né à Remscheid en 1968. Vers 20 ans, il a vécu à Berlin où il a commencé son activité artistique. Au début des années 1990, il a étudié au College of Art and Design de Bournemouth. Entre 1992 et 2007, il a vécu et travaillé essentiellement à Londres ; il a ensuite déplacé son principal centre d’activité à Berlin. Depuis le début des années 1990, sa création a attiré l’intérêt international et a été exposée un peu partout.

Katalog «Wolfgang Tillmans»

Leitfigur einer Generation: die große Werkübersicht In seinem künstlerischen Schaffen hat Wolfgang Tillmans (*1968 in Remscheid) das Medium der Fotografie in einer bisher nie gesehenen Weise revolutioniert und auf andere Medien hin geöffnet. Beginnend in den frühen 1990er-Jahren dokumentierte Tillmans in Szenen aus London, New York oder Berlin die Menschen und Situationen seines direkten Umfeldes und schuf so auf stilprägende Weise das Porträt einer neuen Generation. Seit den späten 1990er-Jahren fertigt Tillmans vermehrt kameralose, abstrakte Fotografien an, die aus einer direkten Arbeit mit und auf dem Fotopapier hervorgehen. Zum Teil erlangen diese Bilder einen skulpturalen, objekthaften Charakter. Auch im Ausstellungskontext entwickelte er neuartige, antihierarchische Installationsformen seiner Bilder im Raum. Anlässlich einer umfassenden Ausstellung von Tillmans’ Werk in der Basler Fondation Beyeler erscheint dieses Katalogbuch, welches seine Arbeiten in bisher nie gesehener Weise ordnet und gruppiert.

304 Seiten mit 283 Abbildungen
Ausgabe Gebunden
Grösse 24.5 x 30.5 cm

Montrer plus Montrer moins

«Fotografie wie ein grosser Soundtrack»

 Schweiz am Wochenende

«Das Auge ist eine Venusfalle»

NZZ

«Mit Rückgrat und einer Portion Punk»

Tages-Anzeiger und Der Bund

«Fühlen Sie das Sehen!»

Barfi.ch

«Alle Bilder wollen ja erst mal geliebt werden»

Zeit Magazin

«Manche Bilder sind zu laut, denen muss man misstrauen»

Stern

L’exposition «Wolfgang Tillmans» est soutenue par :

 

Beyeler-Stiftung

 

Hansjörg Wyss,
Wyss Foundation

 

LUMA Foundation