20 mai – 12 août 2018

Avec des œuvres de Brice Marden de la Daros Collection

Depuis longtemps, nature et abstraction vont de pair dans l’art. La deuxième présentation de la collection en cette année montre avec quelle diversité les artistes s’y sont confrontés. De Claude Monet à Roni Horn, de Piet Mondrian à Barnett Newman, ou de Gerhard Richter à Tacita Dean – chez tous ces protagonistes, la confrontation avec la nature et les différentes perceptions qui en résultent jouent un rôle moteur. En parcourant les salles, on se rend compte que Nature et Abstraction aurait aussi bien pu s’intituler à l’occasion Nuages et Surfaces ou Couleur et Lumière.

La commissaire de l’exposition est Theodora Vischer, Senior Curator Fondation Beyeler.

 

#BeyelerCollection

Notices de salles

Tacita Dean et Lucas Arruda

Pour la première fois, les acquisitions nouvelles Cúmulo (2016) de l’artiste britannique Tacita Dean et Untitled (from the Series Deserto-Modelo) (2015-2018) de l’artiste brésilien Lucas Arruda seront présentés. L’art de Dean est une tentative inlassable de capturer l’éphémère des choses, des phénomènes naturels, des mouvements de la lumière. Depuis les débuts de sa carrière, en parallèle de ses films exceptionnels, elle réalise des dessins sur papier de petit format, mais également sur des tableaux noirs, aux dimensions parfois monumentales.

Brice Marden

La salle centrale de la présentation de la collection de cette année est consacrée à l’artiste Brice Marden. Les oeuvres simples et limpides de l’artiste américain Brice Marden sont imprégnées au plus haut point de sa propre curiosité et de sa fascination pour la nature, la lumière et la couleur. L’artiste s’est exprimé ainsi à ce propos : « Je crois que ce sont là des peintures hautement émotionnelles, qu’il ne s’agit pas d’admirer pour des raisons techniques ou intellectuelles, mais qu’il faut simplement ressentir. » Les oeuvres de Brice Marden présentées dans cette salle sont des prêts de la Daros Collection, Zurich.

Ernesto Neto

En parallèle du Public Art Project d’Ernesto Neto, présenté par la Fondation Beyeler du 30 juin au 29 juillet 2018 dans la gare centrale de Zurich, l’artiste a aménagé un espace du musée avec des oeuvres précoces. Les oeuvres Colonia (1988) et paff puff and the eternal infinite (1998) font de cette salle une expérience sensorielle. Cette présentation est complétée avec l’installation de la collection Altar for a plant (2017), conçue spécialement pour le Pavillon dans le parc Berower.

ŒUVRE