6 Février – 8 Avril 2018

Matérialisation des corps dans la Collection Beyeler

La première présentation de la collection de l’année 2018 à la Fondation Beyeler met l’accent sur les grands thèmes artistiques que sont le corps et la matière. Ce faisant, elle explore la question des matériaux, de la manière dont ils peuvent être utilisés dans l’art, et de la façon dont ils se transforment en «corps» (humain et animal), ou en corps fonctionnel (sous forme d’œuvre ou d’objet).

Dans cette optique, des peintures et des sculptures issues de l’époque moderne classique jusqu’à l’art moderne seront présentées en parallèle à des assemblages de l’art contemporain mettant ainsi en relation, dans un dialogue peu conventionnel, les œuvres de Henri Rousseau avec celles de Maurizio Cattelan et Piet Mondrian, ainsi que celles de Alexander Calder et Félix González-Torres. Dans le même temps, se confrontent la série monumentale des «Nymphéas» de Claude Monet, les sculptures emblématiques d’Alberto Giacometti, et les peintures abstraites de Barnett Newman, Willem de Kooning et Clyfford Still.

La première présentation de la collection, qui se déroule simultanément à l’exposition rétrospective «Georg Baselitz», fait plusieurs fois référence à cet artiste allemand qui a marqué la période de l’après-guerre et dont le travail sur la matérialité joue également un rôle important. La vaste présentation d’œuvres extra-européennes en provenance d’Afrique, d’Océanie et d’Alaska constitue un point fort de rattachement à Baselitz qui possède, par ailleurs, une abondante collection d’art africain. Un accent tout particulier est mis sur les œuvres tardives de Pablo Picasso auxquelles les tableaux récents de Baselitz se réfèrent fréquemment.

Tous les artistes de la collection Beyeler ayant influencé de manière significative l’art allemand du 20e siècle trouvent leur place dans cette présentation. Les grands classiques de l’art moderne tels que Vassily Kandinsky et Max Ernst en constituent le prélude, suivis de Gerhard Richter, Sigmar Polke et Anselm Kiefer, jusqu’aux artistes de la jeune génération, tels que Neo Rauch et Thomas Schütte.

Cette vaste présentation offre aux visiteurs un aperçu supplémentaire et particulier de la grande diversité de la collection Beyeler ainsi que des remarquables prêts de longue durée issus de collections privées.