Monica Studer / Christoph van den Berg

Bergstation 2 (La station d’altitude 2), 2008, Inkjet-print sur papier photographique, Courtesy Galerie Nicolas Krupp
Installationview, Gleissenhorn Livecam, 2003, Courtesy Galerie Nicolas Krupp, Basel; Hotel Vue des Alpes, 2000 ff.
Wiese (Pré), 2006, Screenshot, 30.5 x 40.6 cm, Courtesy Galerie Nicolas Krupp, Basel, © Studer / van den Berg, Basel
Installationview, Wiese (Meadow), 2005/2010, Courtesy Galerie Nicolas Krupp, Basel; Hotel Vue des Alpes, 2000 ff.
Monica Studer / Christoph van den Berg 8.12.2010 – 21.1.2011

Le coeur de la création du couple d’artistes Monica Studer (*1960, Zurich) et Christoph van den Berg (*1962, Bâle) est leur projet internet Hôtel Vue des Alpes en constant développement depuis 2000 et qui connaît une renommée grandissante. Il offre aux internautes la possibilité de passer des vacances virtuelles - mais loin de de la publicité habituelle et de la communication frénétique du www. De cette façon les artistes interrogent de façon inédite le web comme (non)lieu, ainsi que les voyages dans le cyberspace. Le paysage alpin que nous découvrons, une fois enregistré comme client de l’hôtel, en nous promenant d’image en image est d’une authenticité à s’y méprendre, bien qu’il soit intégralement fictif et que sa construction numérique n’échappe pas à une observation plus attentive. Il nous est pourtant très familier – et se situe indiscutablement dans les Alpes suisses. L’aspect un peu désuet – qui contraste avec le mode d’expression utilisé – du vocabulaire iconique de Vue des Alpes, dont l’architecture et le design semblent tout droit sortis des années 1960-70, trouve son origine dans un principe fondamental du travail de Studer / van den Berg: celui du souvenir. Pour élaborer les différents motifs de ces images de synthèse, les artistes ne se servent pas de modèles photographiques, mais des souvenirs de leurs vacances d’enfants dans les montagnes suisses. La réalité vue se mêle inéluctablement aux images issues du monde de l’art ainsi qu’à l’univers médiatique des prospectus de vacances et des affiches, dont les stratégies de séduction sont à la fois utilisées et révélées par les artistes. Studer / van den Berg prennent ainsi pour thèmes de façon ludique la nature de notre perception aussi bien que l’influence des médias sur nos habitudes de vision, tout en posant un regard interrogateur et critique sur les modes d’expression utilisés. 

L’installation à la Fondation Beyeler rassemble, en plus des stations offline de l’hôtel, deux autres œuvres autonomes ainsi qu’un travail d’installation spécialement conçu pour ce lieu, et qui se rattachent tous à Vue des Alpes. Dans Gleissenhorn Livecam (2003), qui reprend la forme actuellement la plus courante du panorama, le spectateur peut s’informer soi-disant en » temps réel « du temps qu’il fait sur le Gleissenhorn (la station d’altitude de Vue des Alpes) – que ce soit aujourd’hui, dans cinq jours ou il y a un siècle. Des milliers de situations météorologiques différentes, crées par ordinateur, sont mélangées et toutes les dix minutes une nouvelle illustration du climat ambiant est montrée. L’animation 3D Wiese (Pré ; 2005/2010), présentée ici dans une nouvelle version adaptée pour cette exposition-ci, reprend le même principe de fonctionnement: l’inventaire en images de synthèse de plantes, d’herbes, de brindilles etc. fait l’objet d’une recombinaison constante et aléatoire. Mais contrairement au vaste panorama de Gleissenhorn Livecam, l’interminable survol du pré alpin idyllique ne nous permet jamais de lever les yeux. En contrepartie, l’ascension du rocher, spécialement créé pour l’installation à la Fondation Beyeler et conçu pour la première fois comme une forme purement géométrique, sans surface illusionniste, nous permet de reconstituer une vue d’ensemble.

Exposition a venir: Gerhard Richter
18 mai - 2 séptembre 2014
Collection
Claude Monet, Nymphéas, 1916 - 1919

Œuvres de la Collection Beyeler.

Station