Introduction

Le Café (Détail), 1915, Tate, Presented by Sir Michael Sadler through, The Art Fund 1941 © 2011, ProLitteris Zurich
Place Clichy (Détail), 1906/07, huile sur toile, 102,1 × 116,6 cm, Collection privée © 2012, ProLitteris, Zurich
La Symphonie pastorale (Détail), 1916–1920, huile sur toile, Musée d’Orsay, Paris, don de la Fondation Meyer 2009, Photo: © Musée d’Orsay © 2012, ProLitteris, Zurich
La Grande Baignoire (Détail), 1937–1939, huile sur toile, Collection privée, Photo: © Volker Naumann © 2012, ProLitteris, Zürich
Pierre Bonnard 29.01. - 13.05.2012

En présentant l’exposition « Pierre Bonnard », la Fondation Beyeler entend célébrer l’illustre coloriste français, un des artistes les plus fascinants de l’époque moderne. Quelque soixante peintures provenant d’illustres musées et collections particulières y déroulent un panorama de toutes les périodes de sa carrière. Pierre Bonnard (1867-1947) a été le co-fondateur du groupe des Nabis, qui vouaient un culte au style de Gauguin et à l’estampe japonaise. À Paris, il peint la vie trépidante des rues et des cafés de la métropole, avant de se retirer d’abord en Normandie, tout près du jardin aux nymphéas de Monet, puis sur la Côte d’Azur, où il puise son inspiration dans la lumière et les couleurs de la nature méditerranéenne. Avec un goût marqué pour l’expérimentation, renouvelant encore et sans fin ses compositions de couleurs aux angles de vue surprenants, il crée d’innombrables variations de tableaux de la vie domestique, où le temps donne l’illusion de s’être arrêté. Bonnard a pour modèle favori la mystérieuse Marthe, sa muse et son épouse. Il peint des natures mortes d’une parfaite harmonie, d’énigmatiques intérieurs, des nus féminins dans leur intimité, de bouleversants autoportraits et des paysages décoratifs dont la splendeur chromatique est unique dans la peinture moderne.
Kurator ist Ulf Küster

Plus d'information
Station