Biographie

Bonnard au jardin à Le Grand-Lemps, vers 1906
Biographie

Pierre Bonnard 1867 - 1947

1867 Naissance de Pierre Eugène Frédéric Bonnard le 3 octobre à Fontenay-aux-Roses.

1885–1888
Bonnard s’inscrit à la faculté de droit de Paris. Parallèlement à ses études, il suit les cours de l’Académie Julian et en 1887, il est reçu à l’École des Beaux-Arts.

À partir de 1888
Sous l’influence des idées et du style de Paul Gauguin, Bonnard, Maurice Denis, Paul Sérusier, Henri-Gabriel Ibels et Paul Ranson se réunissent pour constituer le groupe des « Nabis » (les prophètes, en hébreu). Ils resteront liés jusqu’à la dissolution du groupe, vers 1900.

1890 L’exposition « La Gravure japonaise » fait forte impression sur Bonnard et aura de multiples répercussions sur ses œuvres, ce qui lui vaut d’être surnommé « Pierre Bonnard, très japonard ».

1891 Bonnard expose pour la première fois au Salon des Indépendants. Son affiche France-Champagne est très remarquée sur les murs de Paris.

1893 À Montmartre, Bonnard fait la connaissance de Maria Boursin (1869–1942), alors âgée de 24 ans, qui se fait appeler Marthe de Méligny. Elle devient son modèle favori et sa compagne.

1896 Première exposition personnelle à la Galerie Durand-Ruel.

1905–1910 Souvent accompagné d’Édouard Vuillard, Bonnard effectue des voyages en Italie, en Belgique, en Hollande, en Angleterre et en Espagne.

1909 Il fait son premier long séjour dans le sud de la France.

1912 Bonnard achète la villa « Ma Roulotte » à Vernonnet, au nord-ouest de Paris. Il rend fréquemment visite à Claude Monet, dans sa maison de Giverny, située tout près.

1916 En novembre, Bonnard répond à l’invitation de ses amis Hedy et Arthur Hahnloser et se rend à Winterthur, où il montre quinze tableaux dans une exposition consacrée à l’art français.

1924 Une rétrospective est présentée en avril à la Galerie Druet, qui réunit soixante-huit tableaux de 1897 à 1922.

1925 Après trente ans de vie commune, Pierre Bonnard et Marthe Boursin se marient le 13 août.

1926 Bonnard achète une villa au Cannet, qu’il baptise « Le Bosquet ».

1934 Bonnard séjourne assez régulièrement dans différentes villes de la Manche.

1940 Il se retire au Cannet, où il passe les années suivantes, sans revenir une seule fois à Paris de toute la guerre.

1942 Le 26 janvier, Marthe Bonnard meurt de tuberculose chronique pulmonaire.

1944–1946 Les dernières années de la vie de Bonnard sont marquées par un foisonnement d’expositions, de publications et par une intense activité artistique.

1947 Le 23 janvier, Pierre Bonnard meurt au Cannet, d’une laryngite tuberculeuse.

Station