À la Recherche de 0,10

The Last Futurist Exhibition of Painting 0,10, Petrograd, winter 1915/16. The Malevich room with Black Square and other Suprematist paintings. Russian State Archives
Maria Vasilyeva, Rooftops (Fontarabia), 1915, Huile sur toile, 72 x 59 cm, collection V. Tsarenkov
Vue d'installation avec des œuvres de Wladimir Jewgrafowitsch Tatlin
Vue d'installation avec des œuvres de Kasimir Malewitsch
Ivan Puni (Jean Pougny), Relief, 1915, Huile sur toile, 64,5 x 81 cm, Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris, Gift of Mme Xénia Pougny, 1966
Vue d'installation avec des œuvres de Kasimir Malewitsch
Vue d'installation avec des œuvres d'Iwan Wassiljewitsch Kljun
Nadezhda Udaltsova, At the Piano, 1915, Huile sur toile, Yale University Art Gallery, Schenkung Collection Société Anonyme
Vue d'installation avec des œuvres de Michail Iwanowitsch Menkow
Photo de Olga Rosanowa, Xenia Boguslawskaja et Kasimir Malewitsch dans l‘exposition 0,10, 1915, Russisches Staatsarchiv für Literatur und Kunst, Moscou
Vue d'installation avec des œuvres de Kasimir Malewitsch
Vue d'installation avec des œuvres de Ljubow Sergejewna Popowa
Vue d'installation avec des œuvres d'Olga Wladimirowna Rosanowa
À la recherche de 0,10 - la dernière exposition futuriste de tableaux 4 octobre 2015 – 10 janvier 2016

Voici cent ans, durant l’hiver de 1915-1916, s’est tenue dans la ville russe de Petrograd (l’actuelle Saint-Pétersbourg) une exposition de 14 artistes, 7 hommes et 7 femmes, de l’avant-garde russe. Cette manifestation allait s’affirmer comme l’une des plus influentes de l’histoire de l’art moderne. Kasimir Malevitch y présenta pour la première fois son Carré noir, qui est devenu une véritable icône de l’art abstrait, tandis que Vladimir Tatline installait, pour la première fois également, son révolutionnaire Contre-relief angulaire, une sculpture abstraite, affranchie du socle et faite à partir de matériaux recyclés. En outre, d’autres artistes connus, aujourd’hui largement oubliés, exposèrent des toiles fascinantes qui offraient autant de réflexions sur les courants du cubisme et du futurisme, alors d’actualité sur la scène artistique européenne.
À l’occasion du centenaire de cette présentation, la Fondation Beyeler organise après de longues années de recherches une exposition rassemblant à nouveau pour la première fois une grande partie des oeuvres encore existantes – complétées par d’autres travaux datant de la même période. Cette reconstitution critique de l’exposition historique a bénéficié de précieux prêts du Musée national russe de Saint-Pétersbourg, de la Galerie d’État Tretiakov de Moscou, de 17 autres musées russes et de plusieurs collections occidentales de renom comme le Centre Pompidou de Paris, le Stedelijk Museum d’Amsterdam, le Musée Ludwig de Cologne et le MoMA de New York. Le commissaire invité est Matthew Drutt. L’AVC Charity Foundation et Cahiers d’Art ont généreusement soutenu ce projet.
En parallèle, l’exposition »Black Sun« présente, en se situant dans une perspective actuelle, un vaste choix d’oeuvres majeures dans les domaines de la peinture, de la sculpture, de l’installation et du film, qui explorent le thème de l’influence immense qu’ont exercée Malevitch et son Carré Noir sur l’art contemporain.

Presenting Partners: AVC Charity Foundation et Cahiers d’Art
Partner: Phillips

Plus d'information sur "À la Recherche de 0,10"
Conférence de presse «À la recherche de 0,10»

Regardez ici la conférence de presse de l'exposition «À la recherche de 0,10 - la dernière exposition futuriste de tableaux» avec Zelfira Tregulowa, directrice du galerie d'État Tretiakov.

Station