Marc Quinn

Vue d'installation « Self »
Vue d'installation « Self »
Vue d'installation « Self »
Marc Quinn « Selfs » 1991–2006 8 juin – 19 juillet 2009

La Fondation Beyeler présente un projet d’exposition en compagnie de l’artiste britannique Marc Quinn (né en 1964). On verra pour la première fois l’ensemble des quatre autoportraits intitulés Self, que Quinn a réalisés à cinq ans d’intervalle, entre 1991 et 2006, à partir de son propre sang congelé.

La création de Marc Quinn comprend essentiellement des œuvres figuratives. La nature, l’évolution, les relations entre la vie et la mort ainsi qu’entre l’art et la science sont au premier plan de son travail. L’artiste fait preuve d’une audace et d’une inventivité remarquables dans le choix des matériaux. Quinn ne travaille pas seulement des matières traditionnelles comme le bronze, le marbre ou la cire, mais aussi des substances d’origine artificielle ou humaine, comme le sang et même l’ADN. Parallèlement à cette particularité de son travail, l’aspect dimensionnel joue également un rôle essentiel dans la conception artistique de Marc Quinn.

Depuis qu’en 1993, Marc Quinn a présenté à un vaste public la première version de Self dans le cadre de l’exposition Young British Artists II à la Saatchi Gallery, cette œuvre s’est indéniablement imposée comme l’un travaux les plus connus de l’artiste. Cette série prend pour thème la signification de l’existence, mais aussi sa fugacité et le désir d’un prolongement dans l’éternité. Les sculptures sont des moulages de la tête de l’artiste, réalisés à partir de cinq litres de son propre sang, congelé à — 18° et maintenu ainsi à l’état solide. En tant qu’autoportrait, Self représente la forme la plus directe de toutes les possibilités d’expression artistique, comme en témoigne l’artiste : « Sa création dépend de ma vie — elle est faite de ma substance même ; sculpter son propre corps, à partir de son propre corps, c’est pour moi la forme la plus pure de sculpture. » Il convient de souligner un autre aspect de l’œuvre : Self dépend de circonstances extérieures, en l’occurrence d’une alimentation électrique continue, sans laquelle la forme même de la tête se dissoudrait immédiatement. Dans d’autres travaux également, l’artiste joue avec cette alternance de contrôle et de perte de contrôle.

Marc Quinn a fait des études d’histoire de l’art à l’université de Cambridge ; depuis 1988, il présente des expositions personnelles et de groupe. Ses travaux ont été exposés notamment dans des musées de renom comme la Tate Gallery de Londres, la Fondazione Prada de Milan et le MACRO de Rome. Il vit et travaille actuellement à Londres.

Station