Edgar Degas

Edgar Degas
Le petit déjeuner après le bain (Le bain), vers 1895–1898
Trois danseuses (jupes bleues, corsages rouges), vers 1903
Le petit déjeuner après le bain (Le bain), vers 1895–1898
Add to favorites 

Non exposé actuellement

Edgar Degas
Le petit déjeuner après le bain (Le bain), vers 1895–1898

Pastel sur papier sur carton, 82,5 x 79 cm
Photo: Robert Bayer, Basel

Dans ses tableaux consacrés à l’univers du boudoir, Degas se concentre sur les gestes quotidiens et intimes des femmes à la toilette. Le pastel Le petit déjeuner après le bain (Le Bain) ne représente pas une Vénus jaillissant de la mer sur un coquillage, mais une femme anonyme, vue de dos, qui sort de sa baignoire. À l’instar des impressionnistes qui ont apporté au paysage une perception et une représentation nouvelles, Degas pose un regard inédit sur la femme. L’application de la couleur immobilise cet instant fugace, et la structure solide du tableau empêche cette impression fugitive de s’évanouir prématurément, la laissant ainsi perdurer jusqu’à aujourd’hui.

Trois danseuses (jupes bleues, corsages rouges), vers 1903
Add to favorites 

Non exposé actuellement

Edgar Degas
Trois danseuses (jupes bleues, corsages rouges), vers 1903

Pastel sur papier sur carton, 94 x 81 cm
Photo: Peter Schibli, Basel

Deux pastels tardifs de Degas font partie des joyaux de la Fondation : Trois danseuses (jupes bleues, corsages rouges) et Le petit déjeuner après le bain (Le Bain). Le raffinement de la composition et le cadrage audacieux sont tout aussi captivants que le traitement admirable de la couleur et de la lumière. S’agissant du dessin, Degas se rattache à la tradition des maîtres anciens alors que son approche de la couleur fait de lui un révolutionnaire et un avant-gardiste passionné d’expériences nouvelles. Il occupe une place un peu à part dans le cercle des impressionnistes. En effet, il ne travaille pas à l’extérieur, « sur le motif », mais dans son atelier. Le ballet et le boudoir sont ses thèmes de prédilection. Comme en témoigne ce tableau, il s’intéresse à la complexité des mouvements des danseuses, loin des poses académiques : le moment qui précède immédiatement l’entrée en scène en dit probablement plus long sur la danse en soi que la représentation d’un grand ballet.

Commander le poster dans le shop

Edgar Degas

1834, Paris – 1917, Paris

Comme la plupart des artistes de son temps, le peintre et sculpteur français éduque son regard par l’étude des œuvres du néoclassicisme et des débuts de la Renaissance, et, sous l’influence d’Ingres, commence dans les années 1850 par peindre des tableaux historiques et des portraits. Il se lie à Édouard Manet, Claude Monet et Pierre-Auguste Renoir et participe régulièrement à partir de 1886 aux expositions des impressionnistes. Il se concentre de plus en plus sur le spectacle de la vie quotidienne et peint — souvent à l’aide de ses propres photographies — des scènes d’opéra, de théâtre, de courses de chevaux et de cafés, ou de bain. Il se consacre entièrement au pastel. Touché par la cécité en 1889, il accorde une place privilégiée au travail en volume et réalise des sculptures de chevaux, de nus féminins ou de danseuses.

Station