Christo

Christo
Wrapped Trees, 1998
Wrapped Trees, 1998
Wrapped Trees, 1998
Add to favorites 

Non exposé actuellement

Christo
Wrapped Trees, 1998

Arbres emballés
Collage en deux parties : mine de plomb, craie, papier photographique, crayon à la cire, tissu et ficelle sur carton, 66,5 x 77,5 cm et 66,5 x 30,6 cm
Photo: Peter Schibli, Basel

À l’automne 1998, dans le cadre de l’exposition « Magie des arbres », la Fondation Beyeler a présenté une intervention artistique qui a valu une notoriété mondiale au musée de  Riehen :  les Wrapped Trees de Christo et Jeanne-Claude. À proximité immédiatement du musée, 178 arbres ont été emballés pour une durée de quelques semaines. Il reste en souvenir de cette manifestation les deux études pour le projet Wrapped Trees. Ces deux œuvres en deux parties rendent compte de la situation du parc du musée à l’aide de morceaux d’étoffe, de vues du parc, d’annotations et de plans. En même temps, elles formulent les doutes qu’inspire la possibilité de saisir la complexité du réel sous forme d’un tableau traditionnel. Seule l’expérience directe et sensuelle du parc a pu révéler l’effet phénoménal de Wrapped Trees : pesanteur et légèreté, violence et tendresse, transparence et compacité. Au fil des heures, selon l’incidence de la lumière, du vent, de la pluie et de la neige, ces « organismes » mystérieusement enveloppés et ligotés offraient des moments à vous couper le souffle.

Wrapped Trees, 1998
Add to favorites 

Non exposé actuellement

Christo
Wrapped Trees, 1998

Arbres emballés
Dessin en deux parties : mine de plomb, fusain, pastel, crayon à la cire, morceau de tissu, papier photographique, bande de papier collant et agrafes sur carton, 38 x 165 cm et 106,6 x 165 cm
Photo: Peter Schibli, Basel

À l’automne 1998, dans le cadre de l’exposition « Magie des arbres », la Fondation Beyeler a présenté une intervention artistique qui a valu une notoriété mondiale au musée de  Riehen :  les Wrapped Trees de Christo et Jeanne-Claude. À proximité immédiatement du musée, 178 arbres ont été emballés pour une durée de quelques semaines. Il reste en souvenir de cette manifestation les deux études pour le projet Wrapped Trees. Ces deux œuvres en deux parties rendent compte de la situation du parc du musée à l’aide de morceaux d’étoffe, de vues du parc, d’annotations et de plans. En même temps, elles formulent les doutes qu’inspire la possibilité de saisir la complexité du réel sous forme d’un tableau traditionnel. Seule l’expérience directe et sensuelle du parc a pu révéler l’effet phénoménal de Wrapped Trees : pesanteur et légèreté, violence et tendresse, transparence et compacité. Au fil des heures, selon l’incidence de la lumière, du vent, de la pluie et de la neige, ces « organismes » mystérieusement enveloppés et ligotés offraient des moments à vous couper le souffle.

Christo

en réalité Christo & Jeanne-Claude –
Christo Javacheff, 1935, Gabrovo
Jeanne-Claude de Guillebon, 1935, Casablanca – 2009, New York

Le couple d’artistes américains d’origine respectivement bulgare et française a vécu à Paris entre 1958 et 1964, date de son installation à New York. Christo s’est fait connaître par ses cartons, ses boîtes de conserve et autres objets empaquetés dans un espace intérieur (à partir de 1958) ; à dater de 1961, il réalise avec sa femme des emballages surdimensionnés de paysages et de monuments. Ces emballages éphémères doivent révéler la structure et la valeur des objets à la conscience des spectateurs. Le couple d’artistes fait sensation en 1969 en emballant une baie rocheuse de la côte australienne sous une feuille de plastique de 380 000 m2. Parmi leurs projets d’envergure comparable, on peut évoquer « Surrounded Islands » de 1983 ainsi que l’emballage du Pont Neuf de Paris en 1985 et du Reichstag de Berlin en 1995. En 1999, sous le titre « The Wall », le couple a installé au gazomètre d’Oberhausen un mur de 68 m de long sur 26 m de haut fait de bidons de pétrole de couleur. En 2005, ils ont réalisé « The Gates »,  7 500 portes en vinyle installées dans Central Park à New York.

Station