Neo Rauch

Neo Rauch
Der Rückzug, 2006
Add to favorites 

Non exposé actuellement

Neo Rauch
Der Rückzug, 2006

La reculade
Huile sur toile, (2 parties), 300 x 420 cm
Photo: Robert Bayer, Basel

Neo Rauch accorde un intérêt tout à fait inédit aux problèmes fondamentaux de la peinture moderne, au rapport entre surface et illusion spatiale, entre abstraction et figuration. Der Rückzug, une toile au titre énigmatique, l’illustre fort bien dans l’enchevêtrement gestuel de touches de couleurs que l’on observe en bas à droite. L’ombre qu’il crée un effet de volume tout en faisant surgir une forme menaçante. L’emploi qu’il fait d’images populaires du XXe siècle, de bandes dessinées et de brochures publicitaires, ses combinaisons oniriques et surréalistes, son jeu rationnel avec l’irrationnel et jusqu’au choix de ses couleurs ont donné naissance à un style nouveau. Cette œuvre présente la singularité de se citer elle-même : deux tableaux ronds semblent en effet accrochés à l’intérieur du pavillon de l’arrière-plan, dont Plazenta de 1993, une toile qui a marqué une étape majeure pour l’évolution picturale de Rauch.

Neo Rauch
Neo Rauch

1960, Leipzig

Rauch a étudié l’art auprès d’Arno Rink à la Hochschule für Grafik und Buchkunst de Leipzig et a été l’élève de Bernhard Heisig à l’Académie de Leipzig de 1986 à 1990. Après la réunification allemande, il a été l’assistant de Heisig à l’Académie de Leipzig entre 1993 et 1998. En 1997, Neo Rauch a obtenu le Prix d’Art de la Leipziger Volkszeitung. Vers la fin des années 19990, lorsque l’engouement pour les membres des « Young British Artists » encouragés par Charles Saatchi a décliné, le marché de l’art s’est mis à courtiser les membres de l’« École de Leipzig ». C’est ainsi que Neo Rauch est devenu un des artistes allemands qui se vend le mieux à l’étranger, et surtout aux États-Unis.

Station